You are here
Accueil > Tests > J’ai testé : MyFitnessPal, l’application qui compte les calories mais pas que…

J’ai testé : MyFitnessPal, l’application qui compte les calories mais pas que…

Aujourd’hui, je passe en revue pour vous l’application My Fitness Pal. Alors qu’on en parle dans Marie Claire, le Huffington Post ou encore Men’s Health, voici mon avis de blogueur indépendant.

My Fitness Pal, c’est quoi ?

MyFitness Pal se présente sur son site comme « L’application la plus rapide et la plus simple d’utilisation parmi tous les compteurs de calories ». Elle va même plus loin en affichant clairement des promesses :

  • Perdez deux fois plus de poids en tenant un journal alimentaire !
  • Mangez ce que vous voulez.
  • C’est simple et rapide.
  • Et complètement gratuit, sans engagement.

En clair, My Fitness Pal est une application dans laquelle vous entrez vos repas pour connaitre les calories et nutriments qu’ils contiennent. Avant d’analyser ces 4 promesses, je vais vous parler des fonctionnalités que j’apprécie.

Les fonctionnalités que j’apprécie

test-myfitnesspal-objectifs

Entrer mes objectifs

Ayant un régime particulier, low carb / high fat, je me fixe une limite d’environ 140g de glucides ainsi que 25g de sucre par jour. J’ai également un impératif en terme de protéines d’environ 1,2g de protéines par kilo de poids de corps. Soit dans mon cas, environ 90g. Ainsi, après chaque repas je peux savoir où j’en suis par rapport à mes objectifs nutritionnels quotidiens.

Aussi, les personnes souhaitant perdre du poids peuvent entrer leur objectif de poids, la date à laquelle elles aimeraient atteindre cet objectif et l’application leur donnera leur objectif calorique quotidien.

Exemple : Je pèse 73 kg. Je souhaite perdre 3kg sur 6 semaines, soit une perte de 500g par semaine. My Fitness Pal calculera le montant calorique auquel je dois me tenir ainsi que le détails des macro-nutriments.

En plus, si l’objectif n’est pas raisonnable car impliquant une perte trop drastique, MFP refusera de me donner un montant calorique trop bas qui mettrait mon bien-être en péril. Au contraire, MFP m’informera du caractère dangereux d’une telle perte de poids.

Scanner les codes barres

La fonctionnalité de scan est vraiment pratique. Il suffit de mettre le code barre en face du téléphone et MFP nous donne le détails complets de la composition nutritionnelle de l’aliment. Ainsi, pas besoin d’entrer manuellement toutes les infos. Il se peut que l’application ne reconnaisse pas le code barre, mais c’est très rare. La communauté MFP est tellement grande et active que la très grande majorité des aliments que j’ai scannée ont été reconnus. Y compris, les nouveaux produits, les aliments bio ou rares…

test-myfitnesspal-scann

Tracker les nutriments

On peut suivre l’évolution des macro-nutriments au fil des repas, mais aussi des sucres, des graisses saturées, du cholestérol des minéraux et des vitamines importantes. Un bon moyen pour savoir quand notre régime alimentaire peut mener à des carences.

test-myfitnesspal-compteurcalorie-apport-vitamines

My Fitness Pal tient-il parole ?

Perdre de poids ?

J’ai une fois entendu la phrase « si vous souhaitez qu’un indicateur augmente (ou diminue), vous n’avez qu’à le surveiller ». C’est exactement ce que dit My Fitness Pal et voici pourquoi je pense qu’il y a du vrai là-dedans. Pensez à la situation : chaque fois que vous prenez un repas, un encas ou boisson, vous devez l’entrer dans My Fitness Pal. Conséquence, vous ne pouvez pas manger sans réaliser les conséquences de vos actes. L’application vous dit immédiatement ce que contient les aliments en terme de sucres, de graisses saturées et de calories. My Fitness Pal ne vous juge pas, elle vous informe. C’est vous-même qui vous jugez et c’est bien pire ! Ou mieux. Tout dépend de la façon de regarder la situation. MFP vous apporte donc deux choses : de l’information et de l’auto-discipline.

Manger ce qu’on veut ?

Il y a un concept américain qui dit « If it fits your macros » (IIFYM), ce qui signifie « si ça rentre dans vos macros ». C’est à dire, si la somme des aliments que vous choisissez de manger ne dépasse pas votre limite quotidienne en terme de calories et de macro-nutriments (glucides, lipides, protéines), vous pouvez effectivement les manger sans souci.

Evidemment ce concept n’est pas parfait. Pas du tout même. Car toutes les calories ne se valent pas ! 300 kcalories de bons acides gras d’un avocat valent bien mieux que 300 kcalories de 2 cuillères à soupe d’huile de palme. C’est logique mais il faut bien le garder en tête.

Ce que IIFYM signifie vraiment et ce que MFP veut vous faire penser est que si occasionnellement vous faites un écart en mangeant une pizza, un gâteau ou des lasagnes… vous pouvez équilibrer le reste de votre de journée afin de limiter la casse. ça ne sera pas sans conséquence, mais si vous ne « cheater » qu’une fois de temps à autre, vous vous porterez bien.

Simple et rapide ?

Cela peut paraître compliqué et fastidieux de prime abord et pour être honnête, ça l’est au début car il faut :

  • Connaître en détails le contenu de vos plats. C’est parfois difficile quand vous mangez au restaurant par exemple.
  • Connaître la quantité de chaque aliment, y compris les sauces, huiles et épices. Il faut donc les peser.
  • Entrer toutes ces informations dans l’application plusieurs fois par jour

Donc non, au départ ce n’est pas simple et rapide. En revanche, avec le temps on connaît de mieux en mieux la teneur de nos repas ainsi que les quantités. On arrive d’un coup d’oeil à estimer avec précision le poids, l’équivalent calorique ou encore l’apport en protéines d’un aliment. Même si on ne l’a pas cuisiné soi-même. Et pour être honnête, c’est plutôt (très) bien d’avoir cette aptitude. De plus, la plupart d’entre nous a une routine et mange plus ou moins toujours les mêmes aliments et repas chaque semaine. Les repas étant déjà enregistrés dans l’application, il ne nous suffit de les sélectionner rapidement.

Gratuit et sans engagement ?

My Fitness Pal a un modèle « freemium ». C’est à dire qu’il a une version gratuite (free) avec des fonctionnalités de base. Mais aussi une version payante (premium) avec des options supplémentaires. Parmi les options du modèle premium, il y a :

  • l’absence de publicités pendant la navigation
  • l’ajout d’exercices avec leur équivalent en calories brûlées
  • l’ajustement jour après jour des objectifs en fonction des aléas

Ce sont des fonctionnalités appréciables mais pour celui/celle qui a simplement envie de tracker ses calories, ses apports nutritionnels et sa courbe de poids, la version gratuite est bien suffisante.

Une réaction ? Laissez-moi un commentaire !
Review overview
Summary En conclusion, My Fitness Pal est une bonne solution quand on souhaite connaître ce que l'on mange et tracker les données au quotidien. L'application peut être utilisée intensément au début, puis occasionnellement au fil du temps. Sa version gratuite est très satisfaisante et je la recommande.
3.5
My Fitness Pal
Tagged
Rudy Turinay
Rédacteur en chef de SavantSinge.fr, j'ai décidé de me lancer dans l'écriture d'articles pour partager ma veille et mes expériences personnelles sur les sujets nutrition, santé, lifestyle et voyages. J'essaie d'imprimer ma philosophie de vie dans mes articles autour de trois valeurs : Smart, Healthy & Amazing.
http://www.savantsinge.fr

Similar Posts

2 thoughts on “J’ai testé : MyFitnessPal, l’application qui compte les calories mais pas que…

  1. Bonjour Rudy,
    Je souhaiterais savoir comment tu fixes tes objectifs nutritionnels? Pourquoi un régime faible en sucres et fort en graisses?
    Par exemple, je suis mince et cherche à me rafermir et redessiner mon corps. Je pratique du sport de manière régulière. Quelle apport dois-je avoir en terme de lipides, sucres et protéines?
    Je te remercie

    1. Hello Iryna,

      Je les fixe avec MyfitnessPal et je me suis établi moi-même mon ratio.

      Déjà je commence par les protéines : entre 0,8 et 1,2g de protéines par kilo. Donc si tu fais 50 kilos, ça tourne entre 45 et 55g de protéines par jour.

      Ensuite, je me fixe une limite de glucides, ça me permet d’éviter les pic d’insuline. Ma limite est de 140g (pour 73kg de poids de corps). Tu peux te fixer une limite un peu plus basse pour ajuster.

      Enfin, le reste, c’est ce que tu peux manger en lipides.

      Personnellement, ça me donne un ratio de plus ou moins :
      – 50% des calories sont issues des lipides
      – 30% issues des glucides
      – 20% issues des lipides

      Mais cela reste un ratio qui me va. A toi de trouver le tien à l’aide de ces conseils 🙂

Laisser un commentaire